Quel est l’impact des produits en PVC sur la qualité de l’air intérieur ?

  • Pour garantir une bonne qualité de l’air intérieur, l’OQAI (Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur) préconise une aération régulière et une bonne ventilation des locaux. Il recommande également d’être vigilant par rapport aux usages des habitants susceptibles de polluer l’air intérieur comme la cuisine, le tabagisme, les bougies parfumées ou l’encens et par rapport aux émissions de polluants volatils des produits de construction et de décoration d’intérieur et d’entretien.
  • Pour connaitre ces émissions, la Loi Grenelle 1 a imposé, une obligation d’étiquetage des produits de construction et de décoration en fonction de leurs émissions en polluants volatils. Les émissions dans l’air intérieur sont classées de A+ à C.
    Parmi les produits en PVC concernés par cette réglementation, les profilés, les fenêtres et les revêtements de sol et de mur en PVC sont tous classés A+ (< 1 000 µg/m3 ), la meilleure classe d’émission.